Sur la Route de la soie, autrement dit, la légende pour les «grandes»…

C’est une variante de nos voyages dédiés aux maxi-trails (BMW 1200 GS, BMW F 800, Honda XRV 750 Africa Twin et autres)
Nos routes traverseront les plus beaux endroits du Kirghizstan et du Tadjikistan, nous voulons que vous en preniez plein les yeux, et pour cela il faut une monture appropriée – le tracé a été conçu spécialement pour ce genre de moto. Nous partirons de bonne heure, mais nous finirons toujours avant la tombée de la nuit. Là où c’est possible, nous nous arrêterons dans des yourtes ou des guesthouses locales. Nous ne vous promettons pas le grand luxe, mais nous vous proposerons les meilleures conditions possibles.
Sur l’ensemble de l’itinéraire, nous serons accompagnés par une voiture de « soutien », afin que chacun d’entre nous se sente plus à l’aise sur les pistes du Pamir et du Tian-Shan.
Le voyage ne nécessite aucune préparation ou compétence particulière.
Nous vous apprendrons en chemin tout ce qui est essentiel. Pendant l’expédition, nous allons parcourir une distance de 3500 km. Le rapport asphalte/ piste est de 60/40.
Par endroit, les altitudes peuvent légèrement dépasser les 4000 mètres. Le plus haut col est à 4655 mètres d’altitude. Attention, les températures prévues oscilleront entre 0 et 40 degrés.
Le parcours est conçu pour les motos de 650 cm3 et plus.
Comme une voiture nous accompagnera tout au long de la route, il est possible de participer à ce voyage en tant que passager(ère) de ce véhicule.

wyprawy motocyklowe kirgistan
  • Départ/arrivée : Bichkek

  • Aéroport le plus proche : Bishkek (FRU)

  • Date de démarrage : le 16/07/2018

  • Date de fin : le 28/07/2018

  • Durée : 14 jours

  • Difficulté : 5/10

  • Attractions : les montagnes de Tian-Shan, Pamir, la frontière afghane, les lacs Song-Kul et Issyk-Koul

  • 1er jour : Nous partirons de Bichkek et nous nous dirigerons vers l’ouest. Nous tournerons à Kara-Balta sur la mythique route M41 que nous suivrons les prochains jours. Nous passerons d’abord le Col de Too-Ashu et vous verrez la somptueuse vallée de Suusamyr. Peut-être aurez-vous la chance de voir les Kirghizes jouer au Bouzkachi dans cette vallée. Nous passerons ensuite la nuit sous les tentes, au bord du lac Toktogoul, dans les champs de chanvre.
    Nuit en tente
  • 2ème jour : Nous longerons le beau canyon du Naryn et son eau turquoise et nous redescendrons vers la chaude vallée de Ferghana. Nous ne nous arrêterons pas à Och, nous continuerons sur cette route neuve jusqu’au sud du Kirghizistan. Sary-Tash qui se trouve dans la vallée d’Alaï vous plaira beaucoup plus que la ville post-soviétique d’Osh. S’il fait beau, les vues sur le Pamir seront superbes.
    Nuit en hôtel
  • 3ème jour : Dans l’après-midi, nous arriverons au camp de base du Pic Lénine. Si nous avons de la chance – et nous en avons d’habitude – le sommet culminant à 7000m, le plus facile au monde, vous apparaîtra dans toute sa splendeur. C’est un bel endroit pour prendre des photos. Nous passerons la nuit à 3500 mètres dans une yourte, le mal des montagnes nous guette.
    Nuit en yourte
  • 4ème jour : – Nous arriverons au Tadjikistan, où nous attendra le plus haut col de notre itinéraire, un col à 4655 mètres d’altitude. Nous dirons donc au revoir au Kirghizstan et nous entrerons par le haut Col de Kyzyl-Art au Tadjikistan à « seulement » 4200m . Bien que ce soit une route internationale, cette partie de l’itinéraire pourrait être la plus difficile. La route monte assez rapidement, et s’il pleut, vous comprendrez pourquoi ce col est appelé Kyzyl, qui signifie rouge. La Route du Pamir est asphaltée, mais elle est très différente de celle qui se trouve au Kirghizstan. Nous passerons à côté du Lac Karakul où nous nous arrêterons au retour et nous passerons la nuit à Murgaba. Ce n’est pas la plus belle ville du monde, mais son plus grand avantage est d’être située à une altitude moindre. Par conséquent, nous ne devrions pas avoir de maux de tête, ou en tout cas, ça ne sera pas à cause de l’altitude.
    Nuit en Guesthouse
  • 5ème jour :  Nous quitterons cette ville et nous avalerons les kilomètres sur la M41. Les paysages seront là pour vous faire oublier cette route de Pamir dégradée.
    Nous continuerons jusqu’à Khorog.
    Nuit en Guesthouse
  • 6ème jour : – Khorog, jour libre, profitez-en pour vous lancer dans l’exploration de la vallée de Roshtkala
  • 7ème jour :  La rivière Pamir rejoint la Wakhan à Langar et c’est la Piandj qui commence. Nous prendrons la route le long de la rivière. Nous allons saluer les paysans afghans et les enfants tadjiks. C’est le fameux Corridor de Wakhan.
    Nuit en guesthouse
  • 8ème jour : Nous savons avec certitude que pour certains d’entre vous, ce sera le plus beau jour de ce voyage. Pourquoi ? Secret… Nous resterons dans la région de Jarty Gumbez.
    Nuit en tente
  • 9ème jour : Le but de notre journée sera de rejoindre le lac Karakul. C’est un lac extraordinaire, car il s’élève à 3 900 m d’altitude. L’hébergement sera le plus haut de notre voyage. Il y fera froid.
    Nuit en yourte
  • 10ème jour : Il n’y a pas d’autre choix, nous devrons passer rapidement la M41 jusqu’à Jalalabad, là, nous commencerons à nous approcher du vrai Kirghizstan.
    Nuit en tente
  • 11ème jour : Song-Kul est considéré comme le plus bel endroit de tout le Kirghizstan. Et si quelque chose nous tient particulièrement à cœur, c’est bien de vous faire découvrir cet endroit. Le lac est entouré de sommets culminants à 3000m. Les chevaux sauvages vous émerveilleront. Nous ne comptons plus les milliers de photos prises à cet endroit.
    Nuit en yourte
  • 12ème jour : Dans la journée nous passerons par un col qui porte le joli nom de MELS. Pour les non-initiés, sachez qu’il s’agit de l’abréviation des quatre grandes personnalités soviétiques qui ont marqué l’histoire (Marx, Engels, Lénine et Staline)
    Nous dormirons aux alentours de Tash Rabat.
    Nuit en yourte
  • 13ème jour :  Issyk kul est considérée comme la mer Kirghize. Ce lac s’étend sur 200 km. Il est situé assez bas pour le Kirghizstan, à 1600 mètres d’altitude. Conséquence, l’eau est à une température tout à fait agréable enfin… pour les bretons.
    Nuit en guesthouse
  • 14ème jour : Retour à Bichkek en empruntant les routes Kirghizes. Et pour finir en beauté, nous emprunterons la piste que nous considérons comme l’une des plus belles au monde. 
  • 1620 euros + le transport de la moto (le prix aller et retour pour les participants – 1050 euros)

  • le passager de la moto 1120 euros

  • le passager de la voiture 900 euros

     

Je roule à moto depuis 30 ans. En ce moment sur une BMW R1200 RT. Jusqu’à présent, mon expérience se résumait à rouler en Europe. J’ai entendu parler d’une expédition au Kirghizstan et l’idée commença à germer dans ma tête – « Et pourquoi pas moi, en suis-je capable ? » Un simple appel téléphonique à AdvFactory – « Peut-on venir avec une BMW RT ? » Ils m’en ont un peu dissuadé – une grande moto, mais trop belle pour une telle expédition.

Et c’est à ce moment que je reçois une proposition d’un copain : partir sur deux GS 800 d’occasion. La décision a été vite prise et nous sommes partis ! Krzysztof plaisanta les trois premiers jours en me disant que j’aurais pu le faire avec ma RT. Ce à quoi je lui ai répondu qu’en effet, pour l’instant, j’aurai pu le faire. Mais le quatrième jour fut complètement différent, nous avons entamé le hors-piste et là, la véritable aventure a commencé. Bien sûr, les plaisanteries de Krzysztof étaient justifiées, la RT n’est pas la moto faite pour une telle expédition, mais la GS 800 est, selon moi, une moto idéale pour ce type de voyage.

Nous avons parcouru à peu près 4000 km au Kirghizstan et au Tadjikistan.

Je recommande à tous les motards d’essayer cette aventure. J’y retournerai, sans aucun doute, à 100%.

Mariusz Kowalczyk, Poznań



wyprawy motocyklowe

wyprawy motocyklowe

wyprawy motocyklowe

wyprawy motocyklowe

wyprawy motocyklowe

wyprawy motocyklowe

wyprawy motocyklowe

wyprawy motocyklowe

wyprawy motocyklowe

wyprawy motocyklowe

wyprawy motocyklowe

wyprawy motocyklowe